Enquête OPEMA

OPEMA en quelques mots

L’enquête OPEMA est une enquête d’addictovigilance à destination des patients usagers de drogues suivis en médecine générale de ville.

L’ensemble des acteurs (MILDECA, DGS, OFDT,ANSM…) reconnait le déficit actuel de données valides et régulières concernant l’abus et la dépendance aux produits psychotropes, en provenance de la médecine ambulatoire et en particulier des médecins généralistes.
Pourtant les médecins généralistes sont les premiers prescripteurs de psychotropes et sont également les plus impliqués dans la prescription des traitements de substitution aux opiacés.
De plus, ces médecins disposent d’informations essentielles sur l’état sanitaire et sur les besoins de santé des usagers abuseurs de substances psychoactives.
Il était donc nécessaire de compléter notre dispositif d’information en mettant en oeuvre un programme de recueil de données en médecine ambulatoire.
Ce programme prévoit des enquêtes transversales multicentriques répétées tous les ans, reposant sur le recueil d’informations en ligne, issues de la médecine ambulatoire, au cours du mois de novembre.

 

OBJECTIFS/PROTOCOLE

OPEMA vise à compléter le dispositif actuel de surveillance des pharmacodépendances, en améliorant les connaissances en Médecine Ambulatoire :

  • des caractéristiques socio-démographiques
  • de l’état de santé
  • des consommations de substances psychoactives des patients concernés.

Durant l’enquête, les médecins généralistes incluent: « tous les patients venant consulter pour un motif plus ou moins étroitement lié à un abus ou à une dépendance, et/ou présentant des signes d’abus ou de dépendance à un produit illicite ou à un médicament psychotrope et/ou sous traitement de substitution aux opiacés ».

Pourquoi y participer ?

Parce que les médecins généralistes sont les acteurs de santé les plus proches de la population et qu’ils prennent en charge de nombreux patients présentant des conduites addictives.

Parce que ce programme a obtenu une très bonne adhésion des médecins généralistes lors de la première enquête (novembre 2008) :

  •   recueil d’informations volontairement très court, parfaitement intégré à la pratique de la

médecine ambulatoire ;

  • pas de questionnaire papier ;
  • rémunération (modeste, car financement public et recueil d’information très court) reconnaissant le travail des praticiens ;
  •  retour systématique des résultats ;
  •  anonymat des patients strictement respecté.

Parce que c’est un programme national soutenu par les instances officielles (ANSM, MILDECA, OFDT), avec l’accord de l’Ordre National des Médecins. Il est organisé en réseau autour des CEIP-Addictovigilance pour traiter d’un problème important en santé publique.

Le lien vers le site dédié est ici 

Ban1_bleue

Nous recherchons des médecins généralistes intéressés pour participer à cette enquête sur l’Île-de-France ou sur la région Centre nous contacter par mail : ceip.addictovigilance-paris.lrb@aphp.fr ou par téléphone : 01 40 05 42 7 0

Les modalités de participation et d’indemnisations vous seront communiquées par mail ou téléphone uniquement.