Une étude coût-efficacité de la distribution de Naloxone aux usagers d’héroïne afin qu’ils disposent d’un antidote à l’overdose (Janvier 2013)

Annals of internal Medecine publie ce mois-ci une étude très intéressante en coût-efficacité de la prescription préventive de Naloxone à des usagers d’héroïne afin de leur permettre de traiter une overdose.

 

Annals of internal Medecine publie ce mois-ci une étude très intéressante en coût-efficacité de la prescription préventive de Naloxone à des usagers d’héroïne afin de leur permettre de traiter une overdose.

Si l’approche économique ne peut se substituer à l’intérêt du patient elle guide de plus en plus les choix du payeur (assurances maladies essentiellement) et permet de se faire une idée du gain apporté par une nouvelle thérapeutique.

Une étude très intéressante a ainsi été publiée dans le journal Annals of Internal Medecine comparant le coût de la distribution de Naloxone à 20 % des usagers d’héroïne vs aucune distribution.

Le contexte : L’overdose à l’héroïne peut être traitée par la naloxone qui est un antagoniste des opiacés déjà utilisé en soin courant et en particulier dans les services d’urgences et de réanimation.

Aux Etats-Unis en 2010, 188 programmes de distributions de « kits » Naloxone ont ainsi éduqués 53032 patients et enregistré 10171 overdoses évitées.

La naloxone étant un médicament peu coûteux ( entre 6 et 30$) les auteurs ont fait l’hypothèse que la distribution de « kits » Naloxone était plus coût-efficace que l’absence d’intervention en prenant le point de vue sociétal.

Méthode : ils ont « simulé » les conséquences de cette distribution de Naloxone chez des usagers d’héroïne à l’aide d’un modèle de Markov dans lequel les conséquences d’une première overdose était prise en compte (décès, légère augmentation de la probabilité d’arrêter l’héroïne et augmentation importante du risque de faire une autre overdose) et fait une analyse de sensibilité valide (diagramme en tornade) .

Les résultats sont exprimés en coûts , en QALYs ( année de vie gagnée ajustée par sa qualité) et coût par QALY.

Modèle de Markov utilisé :

Source : Cost-Effectiveness of Distributing Naloxone to Heroin Users for Lay Overdose Reversal
Phillip O. Coffin, MD; and Sean D. Sullivan, PhD
Ann Intern Med. 1 January 2013;158(1):1-9

 

Résultats :

Dans l’analyse probabiliste 1 décès par overdose pourrait être prévenu à chaque fois que « 227kits » naloxone (NNT) sont distribués( IC à 95% 71-716).

Dans ce modèle, la distribution de Naloxone augmente de 1,7%  le nombre d’usagers qui arrêtent l’héroïne au cours de leurs vie, en permettant la survie d’usagers d’héroïne à haut risque d’overdose elle augmente le nombre total d’overdose de lapopulation de 1,3%.

La distribution de Naloxone était coût-efficace dans toute leurs analyses : cas de base et analyse de sensibilité si on prenait une limite 50000$ par QALY

Dans le scénario pessimiste où l’efficacité, l’utilité et l’utilisation de la naloxone étaient minimisées le coût incrémental était de 14000$ par QALY ce qui reste tout à fait coût-efficace.

Maeva Fortias

Source : Ann Intern Med. 1 January 2013;158(1):1-9 Phillip O. Coffin, MD; and Sean D. Sullivan, PhD Cost-Effectiveness of Distributing Naloxone to Heroin Users for Lay Overdose Reversal