Information produit: 4,4’-DMAR

Nouvelle image

Le  4,4’ diméthylaminorex (4,4’-DMAR)

Ce Nouveau Produit de Synthèse (NPS) est une substance sympathomimétique d’action centrale aux effets psychostimulants. Il est connu sous les noms de « 4-méthyl-euphoria», « 4-méthyl-U4Euh », « 4-M-4-MAR» ou encore « Serotoni ».  Appelée « legal high », cette substance n’est pas encore contrôlée par la législation sur les stupéfiants.

Le 4,4’ diméthylaminorex est un dérivé de l’aminorex, un anorexigène retiré du marché en 1972 en raison de l’hypertension pulmonaire létale qu’il induisait (1). L’aminorex est également un métabolite du lévamisole, produit de coupe de la cocaïne. Il exerce des effets amphétamine-like sur les transporteurs des monoamines, en augmentant les niveaux extracellulaires de dopamine, de noradrénaline et de sérotonine au niveau des terminaisons nerveuses. La neurotoxicité de ce produit provient principalement de l’augmentation  de la neurotransmission adrénergique et sérotoninergique. Les effets de cette classe de substances psychoactives peuvent se manifester de façon retardée exposant ainsi l’usager à la multiplication des prises et donc au risque de surdosage grave.

Le 4,4’-DMAR se présente sous la forme de poudre ou de comprimés de formes, de couleurs et de logos variables.
En 2013, le 4,4’-DMAR ainsi que d’autres substances (cathinones, cocaïne, amphétamines, benzodiazépines), a été associé à 18 cas de décès au Royaume-Uni et à 8 autres cas  en Hongrie. Plusieurs effets secondaires du 4,4’-DMAR ont été décrits dont l’agitation, l’hyperthermie, l’hypersécrétion bronchique et salivaire, des insuffisances respiratoires et des arrêts cardiaques.

Il a été détecté en Europe en 2012, notamment au Danemark, en Finlande, en Hongrie, aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni. La consommation de ce produit n’a actuellement pas été signalée en France.

Europol et l’EMCDDA (European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction)

Image:  en.wikipédia.org

1. Gaine SP, Rubin LJ, Kmetzo JJ, Palevsky HI, Traill TA. Recreational use of aminorex and pulmonary hypertension ». November 2000. Chest 118 (5): 1496–7.

2. Hofmaier T1, Luf A2, Seddik A. Aminorex, a metabolite of the cocaine adulterant levamisole, exerts amphetamine like actions at monoamine transporters. Neurochem Int. 2013 Dec 1.S01970186(13)00307.